À la télé, sur internet ou dans le quotidien-même, vous avez sûrement déjà vu cette pose adoptée par tous en guise de célébration. Ce geste, un bras tendu vers le haut et sur le côté, un autre replié et pointant dans la même direction et la tête penchée vers le pli du coude dans la direction opposée, s’appelle le dab ou le dabbing. Tenant ses origines de la culture hip-hop de l’est des États-Unis, ce geste, qui est même apparenté à une danse, est popularisé via le monde du sport. Réalisé tout d’abord par les joueurs de football de la NFL comme Jeremy Hill des Cincinnati Bengals et Cam Newton des Carolina Panthers, d’autres grands athlètes tels Lebron James, Paul Pogba et Victoria Azarenka s’y sont mis. Depuis, il ne se passe une semaine sans que des sportifs du monde entier célèbrent un but ou une victoire par ce geste. À l’instar du harlem shake ou du Ice bucket challenge avant lui, le phénomène dab se propage ensuite au-delà des scènes sportives et de la musique pour contaminer l’esprit de tous les jeunes en mal de reconnaissance.

Fascinant est cet irrépressible besoin de prendre part aux phénomènes à la mode. Une envie de se démarquer tout en faisant comme tout le monde.

victoria-azarenka-dabbing

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s